L’entreprise belge Zetes dote l’eID d’une nouvelle génération de logiciel

Zetes est une entreprise belge qui a gagné ses galons dans le secteur de l’identification de marchandises, mais elle produit également les eID, permis de conduire, passeports, etc. Il y a une dizaine d’années, Zetes a décidé de se diversifier et de s’investir également dans le hardware et le software permettant l’identification des personnes. « Combiner l’eID au logiciel approprié va nous faire gagner énormément de temps », prédit Tom De Paepe de Zetes.

Plus de rapidité
Les applications de l’eID sont gigantesques. « La fonction la plus évidente de l’eID est sans aucun doute de transmettre plus rapidement des données », explique Tom De Paepe. « À l’heure actuelle, de très nombreuses données personnelles sont encore copiées manuellement, avec toutes les erreurs que cela implique. » L’eID associée au bon software évite ce type de problème. Une application utilisée en ce moment par la plupart des pharmaciens l’illustre très bien. À l’aide de l’eID de son client, le pharmacien recherche les informations dans une base de données. Aucune information supplémentaire n’est stockée sur la puce. Pour ce type d’application ou lorsque l’eID fait office de carte de client, le code PIN n’est pas nécessaire. L’eID se suffit à elle-même.

L’eID en tant que clé
« Vous devez considérer votre eID comme un code d’identification unique ou une clé », explique Tom De Paepe. « Lorsque vous vous introduisez sur un site déterminé, vous avez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe. Eh bien l’eID fait office de nom d’utilisateur et le code PIN, de mot de passe », poursuit-il. De cette manière, il est possible de communiquer en toute sécurité avec les autorités ou des instances privées qui ont implémenté cette technologie, par exemple pour remplir votre déclaration d’impôt sur tax-on-web.

Signature électronique
Pour signer des documents officiels en ligne, il vous faut une signature électronique. Zetes s’intéresse également à la question. « Nous avons converti le procédé de signature réelle en un support numérique indépendant de toute plateforme, afin que vous puissiez par exemple signer un contrat d’assurance directement via votre tablette ou un appareil fixe ou mobile. » Mais il faudra encore un peu de patience, étant donné que les tablettes ne permettent pas encore de connecter un lecteur de cartes.

Référence
L’objectif est que Zetes devienne une sorte d’Ogone de la signature en ligne. Tom De Paepe nous explique : « Ogone est aujourd’hui la référence par excellence lorsqu’il s’agit de paiement en ligne : les consommateurs font confiance à cette marque lorsqu’ils font un achat en ligne. C’est aussi notre ambition pour Zetes : devenir la référence dans le domaine de la signature en ligne. Car le marché n’en est encore qu’à ses balbutiements. Mais avec la croissance exponentielle des applications de l’eID, il faut un partenaire de confiance. »

L’entreprise belge Zetes dote l’eID d’une nouvelle génération de logiciel